ACCUEIL PEDAGOGIE RENSEIGNEMENTS ORCHESTRE NEWS VIDEOS LIENS
 
 Liste

 

Articles

Devenir un musicien !

Les secrets de la mémoire

l'apprentissage et l'écoute

La mémoire

L'individu et la musique

Les mémoires du musicien

L'enseignement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Article

Télécharger l'article au format pdf    

L'apport de la musique dans la formation intégrale d'un individu.

René Béchard

Question: Une jeune personne qui ne se destine pas à une carrière musicale a-t-elle avantage à apprendre sérieusement un instrument de musique?

 Sur le plan physique.

L'aspect technique de l'apprentissage d'un instrument musical produit de nombreux bienfaits sur le plan physique: le travail de l'appareil respiratoire, la sollicitation des réflexes, de la motricité fine, de la coordination, etc.

Deuxième avantage: l'amélioration de l'acuité auditive. Il suffit de lire ce qui a été publié sur le sujet, en particulier par la docteur Alfred Thomatis pour prendre conscience de l'importance d'avoir une "bonne oreille", quel que soit le métier que l'on exerce.

Un autre aspect qui est travaillé en musique est le sens rythmique. Or, ce travail rythmique fait appel à quelque chose de fondamental chez l'individu, quelque chose qui a un rapport direct avec le confort intérieur, le fait de "se sentir bien dans sa peau". L'habileté rythmique suppose et développe une base minimale de capacité profonde de relaxation...

De plus, la souplesse du cerveau est fortement sollicitée dans le jeu d'un instrument de musique: il faut aiguiser et utiliser cette faculté de faire deux ou plusieurs choses à la fois, de prendre rapidement des décisions, pour ajuster ses gestes selon les sons entendus, ou selon l'environnement, par exemple dans un ensemble instrumental.

 

Sur le plan intellectuel.

On peut aussi dire que la musique est une science, ou mieux, la musique est un langage régi par des règles scientifiques: la personne qui en aborde l'étude y trouve une source où les aspects d'intelligence, de curiosité scientifique, de capacité de raisonnement, de logique, d'analyse et d'intuition scientifique sont constamment mis à profit. Et n'oublions pas toute la concentration utilisée lors de l'apprentissage des œuvres musicales. Ce n'est pas un hasard si on trouve plusieurs scientifiques qui ont comme hobby la pratique d'un instrument de musique, ou le plaisir de l'audition d'œuvres musicales.

 

 

 

 

Sur le plan du développement de la personne.

La pratique musicale met en éveil l'amour de ce qui est beau, l'appréciation du travail bien fait, enfin, le sens esthétique. Ce sens esthétique est fondamental et son développement doit être favorisé si on veut former un individu complet.

De plus, le jeune musicien sera rapidement placé devant un certain nombre de vérités qui sont, à mon avis, très importantes dans le développement de la personne. Par exemple:

  • Il faut une discipline personnelle pour obtenir des résultats.

  • Certaines récompenses ne sont données qu'à longue échéance: je n'ai pas les résultats souhaités après une seule semaine d'efforts.

  • Malgré l'aide de mon professeur, je suis seul face aux difficultés et je ne peux blâmer personne si je n'ai pas les résultats attendus.

  • Mais je n'ai que moi à féliciter lorsque j'obtiens du succès!

Et c'est évidemment très valorisant que de réussir à vaincre une difficulté.

L'apprenti musicien acquiert l'habitude d'affronter les problèmes et non de les contourner ou de les repousser à plus tard; et il développe une méthodologie pour régler ces difficultés.

Autre bienfait de la musique: le jeune; a accès à un monde dans lequel il peut se réfugier à volonté. Remarquons que, pour certains adultes, il peut sembler néfaste qu'un jeune se renferme dans son monde à lui; mais il est important que l'adolescent puisse se retrouver dans un univers qui lui appartienne et dans lequel il se trouve bien. S'il peut y vivre librement, sans être dérangé, il viendra nous rejoindre au besoin dans le nôtre! Et la musique donne accès à une très grande richesse de vie intérieure.

Dans un contexte de musique d'ensemble, il a en plus l'occasion de vivre de façon directe l'application des lois et réalités du travail en équipe. Son sens social en est très fortement développé.

Enfin, il arrive souvent que le lien qui se tisse entre le jeune musicien et son professeur d'instrument soit très important, surtout si les cours sont donnés individuellement. Et ce rapport joue souvent un rôle déterminant dans l'évolution de la jeune personne.

Je me permettrai de conclure en affirmant que la formation musicale que j'ai reçue m'a donné et me donne encore de si grandes satisfactions, que c'est avec beaucoup de plaisir et aussi un grand respect pour le jeune musicien, que je tente de vivre mon métier de musicien - éducateur.

Car l'objectif de toute éducation musicale n'est pas de prendre des individus et d'en faire de bons musiciens au service de la musique. Il s'agit plutôt d'utiliser la musique pour former de meilleurs individus, plus complets, mieux dans leur peau, et dotés de meilleurs outils pour évoluer dans la société moderne. Et la pratique instrumentale est un des moyens les plus complets et les plus efficaces pour arriver à ces fins.

 

René Béchard

 

Enseignant en musique au Campus universitaire du Cégep de Sherbrooke au Québec.

Diplômé de l'Université de Sherbrooke (B.A.), de l'Université Laval (brevet en enseignement), et de l'Université de Montréal (B. Mus.), il a de plus étudié au Conservatoire de musique de Montréal (saxophone, classe de Nick Ayoub), au Berklee School of Music de Boston (composition et arrangement), et à la faculté de musique de l'Université de Montréal (techniques d'écriture). Membre de l'Orchestre symphonique de Sherbrooke depuis plus de 30 ans, il y fut tour à tour percussionniste, timbalier, répétiteur, et chef invité.

 


Conception et création © Guitarissima 2008